mercredi 24 mai 2017

La mise au point entre Macron et le général de Villiers

Le général Pierre de Villiers ne briguera pas un autre poste public s’il quitte ses fonctions de chef d’état-major des armées (CEMA) le 26 juillet, au terme de son mandat actuel. Et même si aujourd’hui son renouvellement pour un an paraît finalement possible, il n’en fera pas lui-même la demande expresse à Emmanuel Macron, a-t-il d’ores et déjà prévenu. Ce préalable fixé, le CEMA semble avoir aplani avec le nouveau président les difficultés portant sur le rythme de la prochaine programmation budgétaire. Elle atteindrait – « au prix d’un effort constant et régulier », selon les termes pesés, les 2% du PIB en 2022, soit plus de 50 milliards d'euros hors pensions et hors surcoûts des opérations extérieures en 2025
http://www.challenges.fr/

[8e RPIMa ] TIR MAG 58

[Bourget 2017] Entraînement avec le commando parachutiste de l’air n° 10

Explosion suivie de feu - Paris XVI - 21/05/17